Tour de France de la compétitivité, le 1er ministre fait étape à Angers

Le par

Le vendredi 22 mars, c’est avec beaucoup de plaisir que nous avons accueilli le Premier Ministre Jean-Marc AYRAULT à Angers.

Cette visite fut l’occasion pour le premier Ministre, accompagnée de Nicole BRICQ, ministre du commerce extérieur, de présenter les mesures en faveur de l’export contenues dans le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi. A cette occasion, ils ont visité une entreprise innovante de l’agglomération Angevine, Evolis, à Beaucouzé,  spécialisée dans la conception de systèmes d’impression de cartes plastiques. Ensuite, le premier ministre a pu participer à une table ronde en présence de nos parlementaires et de chefs d’entreprises. Il s’agissait là de la première étape du tour de France de la compétitivité : Pour Jean-Marc AYRAULT « La compétitivité : c’est la performance, l’efficacité de nos entreprises. Donc, l’enjeu du développement économique, l’enjeu de la création de valeurs et l’enjeu de la création d’emploi. L’objectif du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi est de créer un environnement favorable à la croissance des entreprises, à la formation de la jeunesse, à l’innovation, la montée en gamme des produits et bien sûr à l’exportation. »

La visite à Angers s’est terminée par une réception officielle en Mairie d’Angers. Fréderic BEATSE et les membres du conseil municipal ont pu accueillir Jean-marc AYRAULT.

Dans son discours, Fréderic BEATSE a souligné la volonté de la municipalité d’accompagner et d’être acteurs des réformes gouvernementales : notamment à travers le recrutement de 200 emplois d’avenir sur la ville et l’agglomération ou encore l’application dès 2013 de la réforme des rythmes scolaires …

« Ce sont les valeurs de justice qui animent le gouvernement ! ».

Le Ministre a ensuite salué l’importance du travail des collectivités locales pour accompagner au mieux les réformes engagées par le gouvernement. Il a souligné l’importance de maîtriser les comptes publics tout en maintenant un investissement important. Il a rappelé que la France, « cette grande nation, a les capacités de réussir, si nous nous y mettons tous ».

Sur le même thème, lire aussi :

Nous, socialistes Angevins, ne pouvons être indifférents au contexte social dénoncé par le mouvement des gilets jaunes. Nous comprenons bien sûr la colère de nombreux citoyens, une colère qui couve
Le par
La France compte entre 5 et 8,8 millions de pauvres selon la définition adoptée. Entre 2006 et 2016, le nombre de personnes concernées a augmenté de 630 000 personnes au
Le par

Les derniers contenus multimédias