Réaction de Silvia CAMARA-TOMBINI suite à l’interview du Maire Christophe BECHU dans les colonnes d’Ouest-France

Le par

Réaction de Silvia CAMARA-TOMBINI suite à l’interview du Maire Christophe BECHU dans les colonnes d’Ouest-France

« Quand on demande à Christophe BÉCHU de faire le bilan de ses deux premières années de mandat, il nous parle soit du mandat d’avant, soit du mandat d’après. En clair ce qu’il n’a pas pu faire c’est à cause de l’héritage du mandat précédent et ce qu’il a promis de faire, il ne le fera finalement qu’après 2020. Tramway, centre d’art contemporain…la liste s’allonge…. Les Angevins veulent un Maire qui agisse, à défaut, ils ont surtout un Maire qui communique.

Pas un mot dans son interview, ni dans la précédente, sur le développement économique et l’emploi. C’est tout de même saisissant pour quelqu’un qui voulait en faire sa priorité numéro un, alors qu’Angers ne connaît, malheureusement, toujours pas un développement permettant de diminuer le chômage.

Dans ce bilan de mandat, ce qui est concret c’est l’absence de projets structurants, la fragilisation des acteurs du lien social et des solidarités et la perte de vitesse de notre territoire dans de nombreux domaines.

Assumer son mandat jusqu’en 2020 c’est bien, le rendre efficace pour aujourd’hui, et utile pour l’avenir d’Angers et des Angevins c’est mieux. »

Sur le même thème, lire aussi :

Nous, socialistes Angevins, ne pouvons être indifférents au contexte social dénoncé par le mouvement des gilets jaunes. Nous comprenons bien sûr la colère de nombreux citoyens, une colère qui couve
Le par
La France compte entre 5 et 8,8 millions de pauvres selon la définition adoptée. Entre 2006 et 2016, le nombre de personnes concernées a augmenté de 630 000 personnes au
Le par

Les derniers contenus multimédias