L’appel d’élus de la région pour soutenir Benoit HAMON

Le par

A une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, un appel à soutien en faveur de Benoît Hamon est relayé par des élus de l’ensemble de la région, conseillers municipaux, départementaux, régionaux, maires, sénateurs, députés… À ce jour, ils sont 277 signataires à affirmer leur volonté de rassemblement. Cet appel émane d’élus des cinq départements de la région Pays de la Loire.

Voici quelques extraits de la lettre qu’ils adressent.

 » Dans cette période folle, pleine d’incertitudes et de risques, dans un monde instable et dangereux, où les menaces de l’extrême droite et celle de la droite dure de François Fillon sont bien réelles pour notre pays, nous, élu-e-s des Pays de la Loire, appelons les électrices et les électeurs à se rassembler autour de la candidature de Benoît Hamon, indiquent les signataires […] Après le quinquennat de François Hollande […] nous devons ouvrir une nouvelle page pour notre pays qui redonne espoir et envie aux Français.

« Mieux contrôler notre avenir via le droit de révocation du Président »

Refondation institutionnelle : nos institutions sont à bout de souffle. Il faut changer de République pour redonner confiance aux Français. Cela induit une nouvelle constitution qui par son fonctionnement et sa transparence répondra aux volontés des citoyens d’être plus associés et de pouvoir mieux contrôler notre avenir commun via le droit de révocation du Président, la limitation du 49.3, la reconnaissance du vote blanc, limitation du cumul dans le temps.

« Sortir du diésel »

Refondation écologique : notre planète est notre patrimoine commun. Nous devons engager une transition écologique plus rapide qui amènera à la sortie du diesel ou à l’objectif de 50 % d’énergies renouvelables en 2025, un plan d’investissement dans la rénovation énergétique ou l’interdiction des perturbateurs endocriniens. Refondation économique : dans une société où la machine, l’intelligence artificielle prend de plus en plus de place la mise en place d’une taxe dite « robots » sur la valeur ajoutée pour financer la protection sociale, créer une protection contre le chômage pour les entrepreneurs, mettre en place une fiscalité comportementale des entreprises avec un impôt sur les sociétés modulé en fonction du taux de réinvestissement de leurs bénéfices dans l’appareil productif, la création d’un revenu universel, la réindustrialisation ou l’évolution de la politique agricole commune sont au cœur de la France de demain.

« Une Europe des hommes et des femmes avant tout »

 Refondation de l’Europe : seuls nous ne pouvons rien, unis mais en concurrence, nous nous entretuons. L’Union européenne ne peut plus continuer ainsi. La défense européenne est une urgence, un processus de convergence sociale qui débutera par un salaire minimum par pays à hauteur de 60 % du salaire moyen doit être mis en place comme la révision de directive sur les travailleurs détachés pour garantir le respect du principe « à travail égal, salaire égal ». Un moratoire sur le Pacte de stabilité, la modification des règles de Dublin sur le droit d’asile ou la fluidité des relations transfrontalières sont les éléments clés pour redonner du sens à une Europe qui n’est pas simplement celles des marchandises, mais celles des hommes et des femmes avant tout. »

« Ni retour en arrière, ni repli sur soi »

« Nous entendons la colère, la peur mais aussi l’espoir dans les discussions avec nos concitoyens. Nous entendons celles et ceux qui craignent le pire comme ceux qui le souhaitent. Les solutions ne sont pas dans un retour en arrière, ni dans un repli sur soi ou dans un improbable rassemblement de gens d’accord sur rien. La France, l’Europe a besoin d’un cap, de convictions fortes et humanistes. Benoît Hamon propose ce chemin.  »

Retrouvez la liste des premiers signataires sur le site d’Ouest-France

 

Sur le même thème, lire aussi :

Ce week-end, les médias et les réseaux sociaux ont largement partagé et commenté l’information selon laquelle François FILLON, sil était élu président, pourrait
Le par
A une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, un appel à soutien en faveur de Benoît Hamon est relayé par des élus de l’ensemble de la région, conseillers municipaux,
Le par

Les derniers contenus multimédias