Hommage à Jean-Claude ANTONINI, homme de gauche passionné par sa ville et par l’action publique

Le par

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris   le décès de Jean-Claude ANTONINI. Les militants socialistes sont nombreux à avoir une histoire, une anecdote, un souvenir qu’ils auront partagés avec celui qui fut pendant plusieurs années le premier des socialistes angevins. Ils sont nombreux à avoir combattu aux côtés de Jean-Claude ANTONINI.

Jean-Claude ANTONINI était un grand militant. Avant le combat socialiste, c’est le combat pour le droit des femmes qu’il a mené. En tant que jeune médecin, il a été avec courage un des artisans du planning familial à Angers et du droit à l’avortement.

Dans quelques jours cela aurait fait 42 ans que Jean-Claude avait adhéré au Parti Socialiste. C’était cette fameuse année où il a contribué avec ses camarades de l’époque, autour de Jean Monnier, à ce qu’Angers passe à gauche. Il aimait raconter comment avec les nouveaux élus, ils travaillaient tard dans la nuit pour bien comprendre la situation de la ville, s’en imprégner et pour prendre les mesures nécessaires, toujours dans la convivialité.

Jean-Claude ANTONINI a consacré sa vie au service des autres et surtout des habitants d’Angers. Il a été à l’origine de nombreux projets, comme le Quai qui lui tenait à cœur, comme la rénovation urbaine de la Roseraie et du Grand Pigeon dont il était si fier, comme les Accroche-Cœurs si fédérateurs, comme les solidarités que ce soit localement avec le PASS ou à travers la coopération Angers-Bamako à laquelle il œuvrait ardemment.

Il ne faisait pas de la participation citoyenne un gadget mais bien un élément central de son action politique. C’est pourquoi élu Maire il a eu à cœur de mettre en place les conseils de quartiers ou encore les journées du Maire.   C’est sans doute dans l’exercice de sa profession comme médecin de quartier qu’il avait appris à aimer simplement les autres.

Enfin, Jean-Claude ANTONINI était un humaniste. Il avait des valeurs qui ne le quittaient jamais dans ses choix politiques mais aussi dans sa relation aux autres. Il tenait à ce que chacun puisse trouver sa place à Angers, quels que soient ses origines, son orientation sexuelle, son âge…  Ainsi, bien avant le mariage pour tous, en 2009, il avait donné la possibilité aux personnes de même sexe de bénéficier d’une cérémonie de PACS officielle, dans la salle des mariages. C’était un homme ouvert aux autres, à l’écoute, qui aimait accorder sa confiance.

Jean-Claude ANTONINI était un homme de gauche, passionné par sa ville. Les socialistes Angevins adressent à son épouse Sylvie, à ses enfants et à ses proches leurs plus sincères condoléances.



Sur le même thème, lire aussi :

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris   le décès de Jean-Claude ANTONINI. Les militants socialistes sont
Le par
Nous, socialistes Angevins, ne pouvons être indifférents au contexte social dénoncé par le mouvement des gilets jaunes. Nous comprenons bien sûr la colère de nombreux citoyens, une colère qui couve
Le par

Les derniers contenus multimédias